Épizoodie

« Dors bien dors bien Nathanaël 

Regarde bien le ciel 

Le ciel qui veille sur toi 

Dors bien et puis tu verras 

Dors bien, écoute le vent 

Écoute encore

Tu verras
Plus rien d’autre que l’amour pour toi 

Dors bien dors bien Nathanaël 

Ferme les yeux » 

 

Ma grand-mère le surnommait Nathanaël. 

 

Extraits de la chanson Nathanaël de Daniel Darc 

Ce matin, une danse aérienne de vautours

se dessine au-dessus de la maison

où je suis confinée.

Ils ont repéré un mouton,

mort le même jour que mon grand-père.

Les funérailles terrestres sont interdites,

je décide de mettre en scène une cérémonie. 

À l’image des danses macabres du Moyen-Âge

qui ornaient les murs des cimetières,

une frise se déroule.

Grâce à la création d’un outil de captation

dérivé du scanner, les images deviennent

les spectres de ce temps de confinement.