L'errance est humaine

 

Performance du 14 au 30 juin 2019 - Kanal-Centre Pompidou

Dans son ouvrage sur l’errance, Raymond Depardon décrit la pratique du photographe qui marche sans connaître le prochain sentier qu’il suivra. 

Au cours de la performance, le scanner est utilisé comme médium photographique « générateur d’errance » : créée par le jeu des reflets et des lumières projetés sur la vitre du scanner, l’image produite au sein même de l’exposition est imprévisible et n’apparaît qu’une fois imprimée en direct.

Les images se génèrent sur fond d’une trame sonore aux tonalités distordues composées selon un processus aléatoire, ponctuée de paroles recueillies lors d’interviews d’hommes et de femmes qui par leur mode de vie ou leur activité abordent cette notion de perte de repères. 

 

Musique et sound design : Garçon Liquide 

Dictionnaire historique de la langue française - Alain Rey

L'errance est humaineGarçon Liquide
00:00 / 10:41

Galerie des scans